Actualités


Actualités


12-06-2017

Entre méthanisation et fabrication additive, les déchets alimentaires vont devoir choisir. Onze industriels et instituts de recherche espagnols, italiens, belges, suédois et allemands ont lancé un programme de recherche baptisé Barbara AM. Son objectif est de créer des bio-polymères imprimables en 3D à partir de déchets de l’industrie agroalimentaire. Les matériaux pourraient ensuite être utilisés par diverses industries, notamment l’automobile et le bâtiment.

En savoir plus
Source : usinenouvelle.com

 

 

08-06-2017

Il y a cinq ans, Ricardo Veiga s’est cassé un tibia dans un accident de moto. Alors qu’il expérimentait les inconvénients de l’omniprésence d’un plâtre, il décide qu’il doit y avoir un moyen d’améliorer et de personnaliser les méthodes utilisées pour garder les membres cassés immobiles pendant leur guérison. Il décide de créer un prototype et une société pour commercialiser le produit final, qu’il baptise Xkelet, soit une attelle imprimée en 3D pour aider à guérir les fractures.

En savoir plus 

Avez-vous pensé à l’impression 3D pour vos projets ?
Demandez à être rappelé pour présentation de notre offre

 

 

06-06-2017

L’impression 3D vous permet de fabriquer rapidement vos maquettes avec une très haute qualité. Nous optenons un niveau de performance élevé dans la réalisation d’objets très petits. Réalisation à partir de vos fichiers numériques.

En savoir plus
Demandez-nous une offre 

01-06-2017

La machine de bio-impression ressemble vaguement à un énorme réfrigérateur américain. A l’intérieur, sous atmosphère stérile, elle imprime en 3D des morceaux de tissus vivants très proches de la peau humaine, destinés à des laboratoires et à des entreprises.

En savoir plus
Source : lesechos.fr

30-05-2017

Précision et qualité mécanique sont les deux principaux atouts de la technologie polyjet. Elle est adaptée à la fabrication de prototypes détaillés ainsi qu’à la validation visuelle de projets avec un rendu de détails très fins et un touché lisse.

En savoir plus

doin3d polyjet

 

 

 

 

 

 

 

22-05-2017

Pourquoi ce premier référentiel de compétences en fabrication additive ?
La Fédération de la Plasturgie et des Composites a identifié la fabrication additive, ou impression 3D, comme un axe stratégique prioritaire. En effet, les études sur l’impression 3D révèlent que le marché mondial de la fabrication additive va connaître une croissance annuelle moyenne de plus de 20% d’ici 2020.

En savoir plus
Source : laplasturgie.fr

18-05-2017

L’impression 3D révolutionne la production de pré-séries et petites séries. Plus besoin de concevoir des moules excessivement chers pour la validation des pré-séries avant la production en série. Le prototypage rapide court-circuite cette étape onéreuse et chronophage. Les coûts et process de fabrication sont ainsi fortement réduits. L’impression 3D vous permet de fabriquer de quelques pièces à plusieurs dizaines.

Contactez-nous et recevez rapidement une offre.
www.doin3d.fr

16-05-2017

Un moyen d’augmenter la complexité des pièces et de réduire les délais de fabrication.
Le secteur de la Formule 1 a été l’un des premiers à s’emparer de l’impression 3D. La technologie correspond bien à ses contraintes en termes de temps. Les écuries doivent pouvoir fournir rapidement des prototypes. Certaines écuries l’utilisent aussi pour la réalisation de pièces finales. C’est le cas de McLaren, qui vient d’annoncer avoir étendu son utilisation de la fabrication additive pour imprimer des pièces finales de sa voiture MCL32, comme des supports pour conduite hydraulique, des boîtiers flexibles pour faisceau de câbles radio et des conduites en fibre de carbone pour le refroidissement des freins.

L’écurie britannique compte également utiliser la fabrication additive directement sur piste pour pouvoir imprimer des pièces et des outils à la demande. McLaren utilise les imprimantes du fabricant américain Stratasys, avec qui elle a un partenariat depuis plusieurs années.

Source L’usine Nouvelle

03-04-2017

Le frittage de poudre est une technologie de fabrication additive qui consiste à fabriquer des pièces à l’aide d’une poudre. Cette poudre est assemblée par accumulation successif de couches. Sur chacune d’entre elle un faisceau laser vient polymériser la matière première (solidification).

Les matériaux misent en œuvre sont généralement thermoplastiques et la poudre sert de support réduisant ainsi le temps de production et permettant la fabrication de formes complexes.

Pourquoi utiliser le frittage de poudre laser ?

  • Pour des prototypes avec des propriétés mécaniques proches de certaines pièces séries.
  • Pour des séries de petits composants qui propose une alternative rentable par rapport à d’autres moyens de fabrication.
  • Pour des fabrications personnalisées, des productions économiques uniques, complexes.
  • Pour un délai rapide et des prix économiques.
  • Pour des pièces durables et fonctionnelles.
  • Pour des pièces de grande taille et complexes.

Pour toutes informations ou demandes complémentaires cliquer ici